Archives de Catégorie: Scrap digital

Les différentes sortes de scrap digital

Qu’est-ce que le scrapbooking ?
Le terme “scrapbooking” est un mot d’origine anglo saxonne. Il se décompose en deux mots : scrap (qui signifie “petit bout” ou “morceau”) et book (qui signifie “livre”).
Il s’agit d’une technique laissant place à la créativité. Le scrapbooking est un loisir créatif consistant à introduire des photographies dans un décor en rapport avec le thème choisi, dans le but de les mettre en valeur.

Scrap digital
Logiciels de scrap :
Ils en existent plusieurs, notamment PSP ou Photoshop.

Je ne les citerai pas tous à vous de faire votre choix en fonction de votre budget ou niveau.
Si vous avez Photofiltre Studio, vous constaterez à l’usage qu’il manque des éléments essentiels à ce logiciel : les calques séparés pour le travail des ombres portées, le pinceau éclaircissant et assombrissant pour les arrivées de lumière qui sont à notre disposition dans d’autres logiciels (PSP entre autres) mais c’est un bon compromis quand on commence.

Définition :

Art de créer une page mettant en valeur une photo à l’aide d’un ordinateur.

Pour cela vous aurez besoin de papier virtuel, rubans, éléments de décoration etc. que vous pouvez fabriquer vous-même ou rechercher sur le net. Vous avez à votre disposition des kits gratuits ou payants.

Avantages du scrapbooking digital

Vous n’avez pas besoin de colle. Si vous faites une erreur, vous n’avez qu’à repositionner les éléments : papiers, photos, cadres, déco.

Vous pouvez  partager votre création rapidement par mail, vous pouvez aussi imprimer vos pages : cadres, albums, calendriers…

 

Un exemple :

Trois autres exemples pour des ateliers de Cat, Sandra,  et  Val :


Un exemple sur fond transparent


Autre Technique : le scrap digital pur relief (également appelé SDPR)
Dans ce cas-là on doit reproduire au mieux la réalité, comme si vous on travaille sur de vrais éléments.
Il faut savoir jouer avec la lumière. Tout doit être attaché. Imaginez que si vous teniez votre scrap dans la main face à vous, rien ne doit tomber. On peut travailler sur des supports différents : bois, papier, plastique, métal, tissus, papier. Attention : ne pas mettre par exemple de cadre bois sur du papier : il passerait à travers. Ne pas mettre non plus de bouton sur du bois : vous auriez du mal à le coudre etc. Posez-vous toujours la question, si cela se ferait en vrai.
Bon je vais m’arrêtez là pour aujourd’hui.

Trois exemples réalisés sur le forum de Violine graphisme en section scrap digital avec une super modo : Missteck que je remercie (je vous avais déjà posté le dernier) :

Publicités

Scrap digital

Comme vous avez été nombreux à réagir sur l’article précédent, si cela vous intéresse, je vous rappelle que j’avais écrit un premier article qui se trouve dans la catégorie scrap digital. Je vous donne  maintenant quelques explications supplémentaires (telles qu’on me  les a enseignées sur le forum de Violine).

Règles de base :

Pour faire un scrap digital pur, il faut  un fond, un niveau minimum, un fond tube ou photo, une image ou tube, un support titre et un support pseudo.

Attention à vos attaches, toujours vérifier que vous attachiez bien les fonds entre eux comme vous le feriez en vrai. Soyez particulièrement vigilants au porte à faux, c’est à dire lorsque vous placez une attache, vérifiez bien qu’elle porte sur quelque chose dessous et n’est pas à moitié sur un niveau et à moitié sur un autre ou trop au bord. Toujours se demander si dans la réalité cela fonctionne.

Ne pas écrire sur une photo, toujours mettre un support titre et un pseudo. Surtout ne pas attacher d’humain ou d’animal.

Ombres portées :

Ce que j’adore par-dessus tout, c’est le travail sur les ombres portées.

Travail que l’on ne peut pas faire avec Photofiltre Studio car les ombres ne sont pas sur des calques différents. Il vous faut Paint Shop Pro ou Photoshop.

Ce travail est indispensable pour réussir un effet réaliste. Ces ombres sont différentes selon les matières travaillées : papier : petite et serrée (2, 2, 75 ,4),  bois, plastique, métal (4, 4, 75, 8), carton et jean (3, 3, 75, 6). Plus vous superposez de supports, plus l’ombre sera longue et floue mais pas de partout sur votre support. (Il faut donc supprimer une partie de l’ombre.) Le plus simple est de prendre des feuilles de papier pour se rendre compte du rendu réel des ombres.

Vous avez des exemples sur les superpositions d’ombres dans mes tutos scrap PSP.

Voilà un des tutos :

https://tutosdepat.wordpress.com/2011/05/04/tuto-psp-sourire/. Attention, il ne s’agit pas de scrap digital pur mais de scraplift car rien n’est attaché et il n’y a pas de support titre ni pseudo… C’est juste pour vous montrer le travail des ombres portées sur les supports papiers, regardez bien les angles.

L’ombre des agrafes doit être à 2, 2, 80, 4 et elles doivent être assombries ou éclaircies en fonction de l’arrivée de lumière.

L’ombre des vis : 3, 3, 80, 6. Pensez aussi à utiliser des sous vis, si vous vissez  du papier sur du bois car sinon le papier se déchire.

Les arrivées de lumière :

Il faut toujours éclaircir le support avec l’outil éclaircir ou assombrir que l’on a à notre disposition dans PSP (éclaircir à gauche, assombrir à droite)

Fond métal, bois, plastique, carton

Pensez à leur donner du volume avec l’outil bouton ou biseautage. Vous avez à votre disposition un filtre génial : alien skin eye candy (filtre d’ailleurs utilisé pour réaliser le fond de mon tuto ci-dessus)

Quelques exemples réalisés sur le fofo, ce ne sont pas des défis ni des créas avec des tubes imposés, chacun laisse parler sa créativité  :

Remarquez le travail sur les pseudos titre et signature

Architectural

Scrap digital Pur

Comme promis, voilà donc ma créa avant et après correction sur le fofo de Violine…

Scrap

Mes principales erreurs : on n’écrit jamais sur une photo et on n’accroche pas d’étiquette sur une photo…

Scrap digital

Scrapbooking digital

Qu’est-ce que le scrapbooking ?

Il s’agit d’une technique laissant place à la créativité.  Le scrapbooking,  est un loisir créatif consistant à introduire des photographies dans un décor en rapport avec le thème choisi, dans le but de les mettre en valeur par une présentation plus esthétique qu’un simple album photo. Pour cela, de nombreuses techniques de scrapbooking existent.

Le terme « scrapbooking” est  un mot d’origine anglo saxonne. Il se décompose en deux mots : scrap (qui signifie “petit bout” ou “morceau”) et book (qui signifie “livre”).

Vous avez dans le commerce de nombreuses revues vous expliquant les différentes techniques.

Scrapbooking digital ou digiscrap 

Vous avez plusieurs sortes de scrapbooking digital :

Je vais vous parler de l’une d’entre elles : le scrap digital pur que j’étudie sur le forum Violine Graphisme

Le scrap digital pur :

Ce sont des pages réalisées sur ordinateur grâce à différents logiciels : PSP, Photoshop ou des logiciels spécialisés pour le scrapbooking, offrant une multitude de décorations, papiers…

Certaines règles sont à respecter :

Essayer de coller au plus près de la réalité. Demandez-vous toujours si vous feriez cela.

Attention : ne pas mettre de cadre bois sur une créa en tissu ou papier. Pensez à la réalité : le papier se déchirerait. De même, pas de vis sur du papier…

Si vous mettez des boutons, des vis, regardez bien ou vous les placez : pas à moitié sur un cadre et un fond par exemple.

Il va falloir travailler : 

Les arrivées de lumière car d’elles dépendent les ombres portées et donc le réalisme de votre créa.

Les ombres sont donc indispensables sous chaque élément et doivent être le plus proche possible de la réalité. Pour cela, essayez de poser deux feuilles ou trois feuilles de papier l’une sur l’autre et vous serez surpris de voir que les ombres sont différentes selon l’angle et s’il s’agit de la feuille supérieure ou celle du milieu. Si vous superposez les papiers, l’ombre du dessus est donc plus longue mais pas de partout. Regardez l’exemple de ma créa.

Vous pouvez travailler sur différentes textures : tissus, papier, carton, bois, pierre, métal, plastique etc.

Selon la texture choisie vous aurez besoin d’agrafes, de points de coutures, de boutons pour les fonds « mous » et de clous, vis, grosses agrafes pour les fonds « durs ». Pas d’attache inutile mais pensez bien que tout doit être attaché. Imaginez que vous releviez votre feuille : rien ne doit tomber.

 On n’attache pas les personnes ni les animaux et on travaille avec le masque 20 x 20 sur un tube..

Deux réalisations de scrapbooking digital pur que j’ai réalisées sur un forum (Violine Graphisme que je vous recommande) :

Ma toute première…

Regardez bien les ombres portées : elles sont différentes selon les niveaux de papier, les attaches et les éléments. On rajoute des ombres aux vis pour coller au plus près à la réalité. On se base sur l’arrivée de lumière qui vient du coin supérieur gauche.

Sur cette  créa, vous constaterez que le support étant différent (bois), les attaches sont également différentes : vis et sous-vis puisque ma vis est fixée sur du papier. Sur le support bois on met un effet bouton pour le rendre plus réel.  La petite fille est « hors cadre ». Les agrafes et vis sont orientées côté arrivée de lumière (haut supérieur gauche) avec un effet plus clair en haut de l’agrafe et des vis.